Chargement Évènements

Concert d’abonnement

Querelle des Bouffons

Quand français et italiens s'embrouillent


31 janvier et 1er février 2024

20h30 • L’Escale

Place Roger Panouse, Tournefeuille

Acheter vos places

lundi 26 et mardi 27 février 2024

20h30 • Auditorium St-Pierre-des-Cuisines

2 place Saint-Pierre, Toulouse

Acheter vos places

Jean Marie Leclair  (1697-1764)
Concerto pour violon op7 n° 1
Gilles Colliard, violon

Pietro Locatelli (1695-1764)
La Plainte d’Ariane
Gilles Colliard, violon

Antonio Vivaldi (1678-1741)
L’estro armonico, concerto n°11 RV 565

Arcangelo Corelli (1653-1713)
Concerto Grosso en ré majeur op 6 n°1 

André Campra (1660-1744)
Suite du Ballet des Âges

La Querelle éclate en 1752 suite à une représentation de la Serva Padrona de Pergolese. Cet Opéra Bouffe, dont l’idée principale est de faire rire, va diviser l’intelligentsia parisienne en deux clans : les partisans de ce style italien nouveau qui vont se ranger derrière JJ Rousseau…et ceux du style français, plus compassé et aux émotions plus contrôlées, rangés sous l’étendard de JP Rameau. Cela peut faire sourire aujourd’hui. Mais si l’on fait l’effort de se replonger dans le monde du 18ème siècle, on ne trouve plus si ridicule cette dispute qui cache un enjeu de ce que nous appellerions de nos jours le « soft power ».JJ Rousseau prend soin de nous éclairer sur le rapport si naturel pour les compositeurs baroques entre la langue et la musique, et sur le pourquoi de sa condamnation sans appel de la musique française :

« Je crois avoir fait voir qu’il n’y a ni mesure ni mélodie dans la musique française, parce que la langue n’en est pas susceptible ; que le chant français n’est qu’un aboiement continuel, insupportable à toute oreille non prévenue ; que l’harmonie en est brute, sans expression et sentant uniquement son remplissage d’écolier ; que les airs français ne sont point des airs ; que le récitatif français n’est point du récitatif. D’où je conclus que les Français n’ont point de musique et n’en peuvent avoir ; ou que si jamais ils en ont une, ce sera tant pis pour eux. »

Laissons Leclair et Campra le détromper…et rendons hommage à Locatelli et Vivaldi.

La Querelle n’a plus lieu d’être.

Distribution

Les musicien.ne.s de l’Orchestre de Chambre de Toulouse

Gilles Colliard, violon et direction

Tarifs

Place à l’unité : 27€ / tarif réduit* : 22€ /
tarif -26 ans : 5€ /gratuité : -16 ans, étudiants au CRR, bénéficiaires du RSA.

*Tarif réduit : possesseurs de la Carte Toulouse Culture, de la Carte Sourire, personnes de + de 65 ans, personnes en situation de handicap, demandeurs d’emploi, étudiants, groupe (10 personnes et +), comités d’entreprises.


Vous pouvez réserver vos places auprès du bureau de l’OCT
du lundi au vendredi de 13h15 à 18h15 (22 allée de Barcelone à Toulouse),
par téléphone en appelant l’Orchestre au 05 61 22 16 34,
ou par email : octcontact9@gmail.com

"SANS MUSIQUE LA VIE SERAIT UNE ERREUR"

Friedrich Nietzsche

L’Orchestre de Chambre de Toulouse est une formation de musique de Chambre fondée en 1953 par Louis Auriacombe.
Actuellement dirigé par Gilles Colliard, chef d’orchestre, compositeur, pédagogue et violon solo, l’OCT propose plus de 150 concerts par an, du répertoire baroque à la musique actuelle.