Chargement Évènements

Concert d’abonnement

Marin Marais

Un âge d'or de la musique française


jeudi 6 et vendredi 7 octobre 2022

20h30 • Auditorium St-Pierre-des-Cuisines

2 place Saint-Pierre, Toulouse

Acheter vos places

Marin Marais (1656-1728)
Sonnerie de Sainte Geneviève du Mont de Paris
La guitare Suite VII en Sol majeur
La brillante

Antoine Forqueray (1672-1745)
Deuxième suite

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Le Triomphe de l’Amour

Georg Philipp Telemann (1681-1767)
Concerto en La majeur TWV 51 : A5
pour viole de gambe
Anne Gaurier, viole de gambe

Francesco Durante (1684-1755)
La Pazzia concerto pour orchestre en La majeur

Dans son ouvrage polémique , « Défense de la basse de viole », publié en 1740, Hubert le Blanc compare Marin Marais à son jeune contemporain Antoine Forqueray, surnommant le premier l’Ange de la viole, et le second le Diable ! C’est que la caractéristique principale de Marais est de ne jamais laisser son incroyable virtuosité prendre le pas sur les émotions qu’il veut transmettre. Pur représentant du style français qui s’oppose à l’époque au style italien qui déferle sur l’Europe, Marais doit sa renaissance actuelle au film « Tous les Matins du Monde » qui nous a permis de redécouvrir cette musique sublime. Quel cinéaste rendra la même justice à Antoine Forqueray ou à Jean-Baptiste Lully ? Pour les contrastes, nous avons convié un italien et un allemand dans ce programme : Francesco Durante et Georg Philipp Telemann. C’est que la musique italienne va occuper durablement le haut du pavé, s’imposant même à Vienne, et que si l’on veut saisir l’esprit de l’époque, un passage en Italie s’impose. L’influence des italiens est si grande, que c’est même un italien qui fondera le style français en musique : Jean Baptiste Lully, devenu français par la grâce du Roi Louis XIV. Quant à la musique allemande, elle est elle aussi fortement imprégnée de ce vent de fraicheur venu du Sud, et la musique de Telemann est bien loin de l’austérité qu’on imaginerait pour un compositeur luthérien. Léopold Mozart prétendait que seules les musiques allemandes et italiennes connaîtraient la postérité et tenait la musique française en piètre estime. Quant à Rousseau, il écrit en 1753 dans son dictionnaire de musique que « les français ne peuvent avoir de musique et que s’ils en ont une un jour ce sera tant pis pour eux ! ». En écoutant Marais, Forqueray et Lully, on se demande ce qui a bien pu motiver ce jugement si sévère.

Distribution

Les musicien.ne.s de l’Orchestre de Chambre de Toulouse

Anne Gaurier, viole de gambe

Tarifs

Place à l’unité : 27€ / tarif réduit* : 22€ /
tarif -26 ans : 5€ /gratuité : -16 ans, étudiants au CRR, bénéficiaires du RSA.

*Tarif réduit : possesseurs de la Carte Toulouse Culture, de la Carte Sourire, personnes de + de 65 ans, personnes en situation de handicap, demandeurs d’emploi, étudiants, groupe (10 personnes et +), comités d’entreprises.


Vous pouvez réserver vos places auprès du bureau de l’OCT
du lundi au vendredi de 13h15 à 18h15 (22 allée de Barcelone à Toulouse),
par téléphone en appelant l’Orchestre au 05 61 22 16 34,
ou par email : octcontact9@gmail.com

"LA MUSIQUE DONNE UNE ÂME À NOS CŒURS ET DES AILES À LA PENSÉE"

Platon

L’Orchestre de Chambre de Toulouse est une formation de musique de Chambre fondée en 1953 par Louis Auriacombe.
Actuellement dirigé par Gilles Colliard, chef d’orchestre, compositeur, pédagogue et violon solo, l’OCT propose plus de 170 concerts par an, du répertoire baroque à la musique actuelle.