Chargement Évènements

Saison musciale en Aveyron

Italie baroque

À bien des titres, l’Italie est la mère des arts pour toute l’Europe à partir de la Renaissance. En musique, la créativité italienne est stupéfiante.


le jeudi 2 juin 2022

21h00 • Chapelle Royale de Rodez

place du Maréchal Foch, Rodez


Evariste Dall’ Abaco (1675-1742)
Sonate d’église op 2 n°3

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Sinfonia en Ré majeur, Sinfonia alla rustica
Concerto à deux violons en La mineur

Arcangelo Corelli (1653-1713)
Concerto grosso op 6 n°3

Pietro Locatelli (1695-1764)
Symphonie funèbre
Concerto grosso n°3

A. Corelli & Francisco Geminiani (1687-1762)
Concerto Grosso La Follia

Au même titre que la Grèce dans l’Antiquité, l’Italie est la mère des arts pour cette Europe moderne qui naît après les grandes découvertes.
Que l’on pense à la Renaissance en peinture et architecture ou à la période Baroque en musique, l’influence de l’Italie est immense et aucun artiste ne peut ignorer ce qui s’invente entre la fin du XVIe et le milieu du XVIIIe siècle dans la péninsule. Léopold Mozart, père de Wolfgang, prétendait que seules les musiques allemande et italienne connaîtraient la postérité et tenait en piètre estime la musique française.
Si ce jugement est à l’évidence trop sévère, il est vrai qu’aucun pays n’égale le foisonnement créatif de l’Italie Baroque qui invente en même temps les formes musicales et les instruments pour les traduire. Car c’est bien en Italie que se crée cette famille des violons qui se substitue progressivement aux violes et il n’est que justice d’associer les Stradivari, Amati et autres Guarneri, luthiers devenus aussi célèbres que les compositeurs, à la gloire de Vivaldi, Corelli ou Locatelli. L’Orchestre de Chambre de Toulouse a souhaité réunir ici les plus grands compositeurs baroques italiens dans un programme qui permet de mesurer toute leur inventivité.

"LA MUSIQUE DONNE UNE ÂME À NOS CŒURS ET DES AILES À LA PENSÉE"

Platon

L’Orchestre de Chambre de Toulouse est une formation de musique de Chambre fondée en 1953 par Louis Auriacombe.
Actuellement dirigé par Gilles Colliard, chef d’orchestre, compositeur, pédagogue et violon solo, l’OCT propose près de cent concerts par an, du répertoire baroque à la musique actuelle.