Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Grieg


Réservation Impossible
2 avril 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
3 avril 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
16 avril 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Réservation Impossible
18 avril 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Piano, Tristan Pfaff
Direction, Gilles Colliard


Au 19ème siècle, le Romantisme allemand règne sans partage en musique ! Beethoven, Mendelssohn, Brahms, Schumann… impossible de faire une liste exhaustive tant il y a de « géants » dans cette confrérie. Quand comme Edvard Grieg on naît dans un pays relativement petit, la Norvège, et qu’on devient d’abord pianiste puis compositeur, il est difficile d’échapper à cette attraction qu’exerce la musique allemande, et c’est au conservatoire de Leipzig que le jeune Edvard ira se perfectionner, ayant comme professeur Carl Reinecke dont nous vous proposons ici la Sérénade pour cordes. Quittant Leipzig pour Copenhague, Grieg fait la rencontre de Rikard Nordraak, ce qui va bouleverser son idée de la composition. « C’est par Nordraak que j’appris à connaître les chants populaires du Nord et même ma propre nature ». A partir de ce moment, les musiques populaires et folkloriques, deviendront la source principale de l’inspiration de Grieg, et le moyen de son émancipation de l’esthétique allemande. C’est le triomphe de sa suite Peer Gynt qui lui donnera accès à une gloire internationale. Mélodiste inspiré, Grieg a su trouver une voie originale dans l’univers romantique. S’il écrit de très nombreuses œuvres pour piano solo, il ne compose qu’un seul concerto pour piano et orchestre.

Tristan Pfaff, remarqué par son jeu unique et sa grande virtuosité, connaît un succès grandissant auprès du public. Il est un invité régulier des scènes les plus prestigieuses : festivals d’Auvers-sur-Oise, les Folles Journées, Heidelberg, Nohant, la Roque d’Anthéron, Liszt en Provence, les Serres d’Auteuil, les Musicales du Golfe, Menton, Pablo Casals, Orangerie de Bagatelle, Cité de la Musique, Victoria Hall, Petit Palais, Salle Cortot, Hôtel Matignon... Il s’est produit en soliste avec l’Orchestre National de France, le BBC Scottish Symphony Orchestra, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre de Massy, l’Orchestre Philharmonique Européen... Ses derniers albums chez Aparté ont remporté un vif succès. Tristan Pfaff est lauréat du Concours Long Thibaud, fondation Banque Populaire et artiste génération SPEDIDAM.

Edvard Grieg (1843-1907)
Concerto pour piano (ver­sion cordes)

Carl Reinecke (1824-1910)
Sérénade pour cordes


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Tous à l’Orchestre !


Réservation Impossible
19 avril 2019 > De 20h45 à 22h15 > Salle des Synodes - Narbonne (11)

Georges Bizet (1838-1875)
Suite de Carmen

Samuel Barber (1910-1981)
Adagio

Vincent Wavelet (1986)
Création de la com­mande du fes­ti­val

Edvard Grieg (1843-1907)
Suite Holberg

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Symphonie N°40 (ver­sion pour cordes de Cimador)

INFORMATION / RÉSERVATION
10 € - 25 €
Billetterie en ligne
06 61 71 58 08


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Concert à la Criée


Réservation Impossible
5 mai 2019 > De 17h00 à 18h30 > Espace Lejeune - Guéret (23)

Violon, Gilles Colliard
L’Orchestre propose au public de choisir lui-même et au dernier moment le programme du concert !
Dès le choix fait, nos "marmitons musiciens" vous servent les mets choisis.

Vous nous l’avez récla­­­mée... revoilà la Criée ! Vous connais­­­sez le prin­­­cipe : le pro­­­gramme est pré­­­senté comme un Menu de res­­­tau­­­rant gas­­­tro­­­no­­­mi­­­que et c’est à vous de déci­­­der ce que vous voulez écouter. Parmi les nom­­­breu­­­ses pro­­­po­­­si­­­tions de dégus­­­ta­­­tion, il vous faut choi­­­sir deux entrées, puis deux plats, enfin deux fro­­­ma­­­ges. Le des­­­sert est offert par le chef, et c’est une sur­­­prise. La dif­­­fi­­­culté, c’est que vous êtes nom­­­breux... un seul moyen de faire enten­­­dre son choix, com­­­man­­­der à voix haute et forte, comme sur un marché à la Criée !
La musi­­­que clas­­­si­­­que est consi­­­dé­­­rée comme une musi­­­que sérieuse... mais quoi de plus sérieux que de s’amuser en musi­­­que ?

INFORMATION / RÉSERVATION
3,20 € - 22,50 €
Billetterie en ligne
05 55 52 84 94


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Concert à la Criée


Réservation Impossible
9 mai 2019 > De 20h30 à 22h00 > Espace Apollo - Mazamet (81)

L’Orchestre propose au public de choisir lui-même et au dernier moment le programme du concert !
Dès le choix fait, nos "marmitons musiciens" vous servent les mets choisis.

Vous nous l’avez récla­­­­mée... revoilà la Criée ! Vous connais­­­­sez le prin­­­­cipe : le pro­­­­gramme est pré­­­­senté comme un Menu de res­­­­tau­­­­rant gas­­­­tro­­­­no­­­­mi­­­­que et c’est à vous de déci­­­­der ce que vous voulez écouter. Parmi les nom­­­­breu­­­­ses pro­­­­po­­­­si­­­­tions de dégus­­­­ta­­­­tion, il vous faut choi­­­­sir deux entrées, puis deux plats, enfin deux fro­­­­ma­­­­ges. Le des­­­­sert est offert par le chef, et c’est une sur­­­­prise. La dif­­­­fi­­­­culté, c’est que vous êtes nom­­­­breux... un seul moyen de faire enten­­­­dre son choix, com­­­­man­­­­der à voix haute et forte, comme sur un marché à la Criée !
La musi­­­­que clas­­­­si­­­­que est consi­­­­dé­­­­rée comme une musi­­­­que sérieuse... mais quoi de plus sérieux que de s’amuser en musi­­­­que ?

INFORMATION / RÉSERVATION
12 € - 18 €
Billetterie en ligne
05 63 97 53 53


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Tchaïkovsky


Réservation Impossible
11 mai 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
12 mai 2019 > De 11h00 à 12h00 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Violon, Gilles Colliard


La Tradition versus la Modernité, les Anciens contre les Modernes ; voilà une querelle qui traverse l’histoire de la musique comme celle de la société. Rousseau qui reproche à Rameau de ne pas accueillir le nouveau style italien et de rester figé sur les figures anciennes, et voilà la Querelle des Bouffons… Beethoven le mal aimé qui s’écrit « ce n’est pas pour vous, mais pour les générations futures », plus tard encore c’est Nietzsche qui dit de la musique Mendelssohn qu’elle « regarde toujours en arrière »…Puis la querelle entre Brahms et Liszt qui veut inventer la musique du futur ! La Russie n’échappe pas à ce débat, mais il y prend une autre tournure. Il y a en Russie une forte tradition de musique populaire, mais peu de musique savante, jusqu’à Glinka (1804-1857) ! La noblesse russe parle le français, les « élites » regardent vers l’Europe. En remettant la culture russe au cœur de la musique, Glinka réveille un sentiment national fort. De nombreux compositeurs suivront cette voie, dont le célèbre « Groupe des Cinq ». Mais pas Tchaïkovsky. Il se sent pourtant russe jusqu’à la moelle des os, mais il compose dans le style ancien de l’Europe occidentale au point que certains lui en ont fait le violent reproche comme Witold Gombrowicz qui écrit « L’échec artistique de Tchaïkovsky prouve qu’en art on ne peut ni faire demi-tour ni descendre ; la marche arrière et la dégringolade sont interdites. Son œuvre dégage une odeur insupportable : mélange d’insignifiance et de quelque chose de dépassé, de mort, d’enseveli, puis de regonflé artificiellement ; des mélodies médiocres, déjà périmées ! » Mais l’engouement du Public russe pour le compositeur raconte une autre histoire, et la renommée de Tchaïkovsky lui vaudra des funérailles nationales ! Ce compositeur est un excellent mélodiste, et de surcroît un orchestrateur hors pair. Le Souvenir de Florence est écrit et joué lors d’un séjour du compositeur dans cette ville qu’il aime tant. Cette pièce est pour nous l’occasion de vous offrir un autre sextuor d’un compositeur danois dont vous avez apprécié les sérénades la saison passée : Niels Gade qui lui aussi écrit en respectant la tradition… n’en déplaise aux partisans du modernisme !

Piotr Ilitch Tchaïkovsky (1840-1893)
Souvenir de Florence

Niels Gade (1817-1890)
Sextet opus 44


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Tchaïkovsky


Réservation Impossible
11 mai 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
12 mai 2019 > De 11h00 à 12h00 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Violon, Gilles Colliard


La Tradition versus la Modernité, les Anciens contre les Modernes ; voilà une querelle qui traverse l’histoire de la musique comme celle de la société. Rousseau qui reproche à Rameau de ne pas accueillir le nouveau style italien et de rester figé sur les figures anciennes, et voilà la Querelle des Bouffons… Beethoven le mal aimé qui s’écrit « ce n’est pas pour vous, mais pour les générations futures », plus tard encore c’est Nietzsche qui dit de la musique Mendelssohn qu’elle « regarde toujours en arrière »…Puis la querelle entre Brahms et Liszt qui veut inventer la musique du futur ! La Russie n’échappe pas à ce débat, mais il y prend une autre tournure. Il y a en Russie une forte tradition de musique populaire, mais peu de musique savante, jusqu’à Glinka (1804-1857) ! La noblesse russe parle le français, les « élites » regardent vers l’Europe. En remettant la culture russe au cœur de la musique, Glinka réveille un sentiment national fort. De nombreux compositeurs suivront cette voie, dont le célèbre « Groupe des Cinq ». Mais pas Tchaïkovsky. Il se sent pourtant russe jusqu’à la moelle des os, mais il compose dans le style ancien de l’Europe occidentale au point que certains lui en ont fait le violent reproche comme Witold Gombrowicz qui écrit « L’échec artistique de Tchaïkovsky prouve qu’en art on ne peut ni faire demi-tour ni descendre ; la marche arrière et la dégringolade sont interdites. Son œuvre dégage une odeur insupportable : mélange d’insignifiance et de quelque chose de dépassé, de mort, d’enseveli, puis de regonflé artificiellement ; des mélodies médiocres, déjà périmées ! » Mais l’engouement du Public russe pour le compositeur raconte une autre histoire, et la renommée de Tchaïkovsky lui vaudra des funérailles nationales ! Ce compositeur est un excellent mélodiste, et de surcroît un orchestrateur hors pair. Le Souvenir de Florence est écrit et joué lors d’un séjour du compositeur dans cette ville qu’il aime tant. Cette pièce est pour nous l’occasion de vous offrir un autre sextuor d’un compositeur danois dont vous avez apprécié les sérénades la saison passée : Niels Gade qui lui aussi écrit en respectant la tradition… n’en déplaise aux partisans du modernisme !

Piotr Ilitch Tchaïkovsky (1840-1893)
Souvenir de Florence

Niels Gade (1817-1890)
Sextet opus 44


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Mozart & Schubert


Réservation Impossible
16 mai 2019 > De 20h30 à 21h30 > Nouvelle Salle des Fêtes - Balma

Soprano, Elise Efremov

La voix est le premier des instruments, celui que nous avons tous ! Comme tous les instruments, il exige de longues études pour s’en servir avec la virtuosité nécessaire chez Mozart ou Schubert. La soprano Elise Efremov a toutes les qualités pour interpréter ces œuvres où la technique vocale ne fait que servir le contenu émotionnel.

Wolfgang A. Mozart (1756-1791)
Les Dissonances
Exsultate Jubilate KV 165
Soprano, Elise Efremov

Johann Stamitz (1717-1757)
Trio opus 1 n°1

Franz Schubert (1797-1828)
Quartetsatz
Salve Regina
Soprano, Elise Efremov

INFORMATION / RÉSERVATION
Auprès de l’OCT au 05 61 22 16 34
Auprès du pôle Culture de la mairie de Balma au 05 62 57 83 56
Tarif normal : 12 €
Tarifs réduits : 10 € / 5 €


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Brahms


Réservation Impossible
19 mai 2019 > De 11h00 à 12h00 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Johannes Brahms (1833-1897)
Danse Hongroise n°2
Violon, Audrey Dupont
Danse Hongroise n°13
Violon, Aurélie Fauthous
Danses Hongroises n°4 et n°5
Violon, Nicolas Kononovitch
Valses opus 39 et opus 52

Max Bruch (1838-1920)
Sérénade sur des mélo­dies sué­doi­ses

INFORMATION / RÉSERVATION
Auprès du ser­­vice cultu­­rel de Tournefeuille au 05 62 13 60 30
10 € le carnet de 5 places, sans réser­­va­­tion


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Brahms & Bruckner


Réservation Impossible
19 septembre 2018 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
20 septembre 2018 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
20 mai 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Réservation Impossible
21 mai 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Violon, Gilles Colliard


Une oreille distraite perçoit généralement sans effort la ligne mélodique faite la plupart du temps par les voix aiguës et le soutien harmonique joué par les basses. Mais pour nous, les musiciens, c’est la richesse des voix intermédiaires qui fait la richesse de la musique. Seconds violons et altos, nous ne saurions nous passer d’eux ! Pris entre le marteau et l’enclume (les violons et les basses), ils font le lien entre les différentes parties et « commentent » en permanence les phrases des premiers violons. D’où notre envie de vous proposer des quintettes avec deux altos pour vous faire apprécier le rôle de cet instrument qui a longtemps vécu dans l’ombre du violon. Bruckner est l’un des compositeurs romantiques les plus importants de la fin du 19ème siècle et aussi l’un des artisans de cette école pour la musique du futur où l’on trouve Liszt et Wagner. La quantité d’idées musicales développées dans ce quintette à deux altos, et la structure même de l’œuvre, rapprochent la pièce d’un genre « symphonique » malgré le nombre réduit d’instruments. Brahms de son côté appartient au camp des tenants de la tradition ! Lui et ses amis parlent de « musique pure », et leur brouille avec Wagner est sincère et profonde. Comme toujours, une fois que le temps a passé, ces querelles entre « anciens » et « modernes » qui apparaissent régulièrement dans l’histoire semblent bien dérisoires et nous sommes certains que vous apprécierez les deux œuvres.

Johannes Brahms (1833-1897)
Quintette à deux altos n°2 en Sol

Anton Bruckner (1824-1896)
Quintette à deux altos en Fa


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Brahms & Bruckner


Réservation Impossible
19 septembre 2018 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
20 septembre 2018 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
20 mai 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Réservation Impossible
21 mai 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Violon, Gilles Colliard


Une oreille distraite perçoit généralement sans effort la ligne mélodique faite la plupart du temps par les voix aiguës et le soutien harmonique joué par les basses. Mais pour nous, les musiciens, c’est la richesse des voix intermédiaires qui fait la richesse de la musique. Seconds violons et altos, nous ne saurions nous passer d’eux ! Pris entre le marteau et l’enclume (les violons et les basses), ils font le lien entre les différentes parties et « commentent » en permanence les phrases des premiers violons. D’où notre envie de vous proposer des quintettes avec deux altos pour vous faire apprécier le rôle de cet instrument qui a longtemps vécu dans l’ombre du violon. Bruckner est l’un des compositeurs romantiques les plus importants de la fin du 19ème siècle et aussi l’un des artisans de cette école pour la musique du futur où l’on trouve Liszt et Wagner. La quantité d’idées musicales développées dans ce quintette à deux altos, et la structure même de l’œuvre, rapprochent la pièce d’un genre « symphonique » malgré le nombre réduit d’instruments. Brahms de son côté appartient au camp des tenants de la tradition ! Lui et ses amis parlent de « musique pure », et leur brouille avec Wagner est sincère et profonde. Comme toujours, une fois que le temps a passé, ces querelles entre « anciens » et « modernes » qui apparaissent régulièrement dans l’histoire semblent bien dérisoires et nous sommes certains que vous apprécierez les deux œuvres.

Johannes Brahms (1833-1897)
Quintette à deux altos n°2 en Sol

Anton Bruckner (1824-1896)
Quintette à deux altos en Fa


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Bach


Réservation Impossible
23 mai 2019 > De 21h00 à 22h00 > Centre Culturel Henri Desbals - Toulouse

La musique baroque est volontiers exubérante et ne se laisse pas enfermer dans des formes précises. De la « Suite » pour orchestre avec Lully, au « Concerto » pour deux violons de Bach et passant par les « Concerti grossi » de Corelli et Haendel, ce florilège d’œuvres baroques vous fera voyager dans l’Europe des Lumières.

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Double concerto en Ré mineur
Violons, Ana Sanchez Hernandez et Nicolas Kononovitch

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)
Concerto grosso opus 6 n°6

Arcangelo Corelli (1653-1713)
Concerto opus 6 n°10

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
Le Souper du Roy

INFORMATION / RÉSERVATION
Auprès de la billet­te­rie du centre cultu­rel Henri Desbals au 05 36 25 25 73
Tarif normal : 12 €
Tarifs réduits : 6,50 € / 4,50 € / 3 €


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Vivaldi & Bach


Réservation Impossible
3 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
4 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Le Phare - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
18 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Réservation Impossible
20 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Flûte, Vincent Lucas
Violon et direction, Gilles Colliard


Vivaldi est irascible et colérique ! Il faut le comprendre, il dirige un théâtre à Venise… Au 18ème siècle comme aujourd’hui, il faut payer ses charges, et pour y parvenir, il faut remplir la salle. Il faut plaire au Public, sans renoncer à faire des choses nouvelles. Voilà une équation éternelle. A Venise le Public se lasse vite. Il faut composer sans cesse et faire du neuf avec du vieux. Alors c’est vrai, certains des concerti de Vivaldi se ressemblent parfois. De là à dire comme Stravinsky que Vivaldi a composé 600 fois le même concerto, il y a un pas que nous ne ferons pas ! La chance de Vivaldi, c’est d’avoir dirigé la musique à l’Ospedale della Pietà. Il y dispose d’un orchestre de jeunes filles toutes bien formées à la musique, ce qui lui permet d’expérimenter sans cesse. Sa musique est d’une énergie et d’une gaité folles et ne trahit en rien son mauvais caractère. Vivaldi est une « star » avant la lettre, et c’est ce qui causera sa perte. Certain de trouver la gloire à Vienne, il quitte Venise, pensant pouvoir encore améliorer sa situation matérielle. Hélas, il y mourra dans le dénuement, triste fin pour ce virtuose du violon dont l’influence aura été considérable, y compris auprès de Bach qui lui empruntera certains thèmes instrumentaux. La Suite en Si de Bach est célèbre pour sa « badinerie » et vous connaissez forcément ce thème. Les autres mouvements sont tout aussi dignes d’intérêt, et l’œuvre fait partie du répertoire de tous les grands flûtistes. C’est notre ami Vincent Lucas, aujourd’hui flûte solo de l’Orchestre de Paris, après l’avoir été à la Philharmonie de Berlin, qui vous interprétera ces concerti que nous avons enregistrés avec lui à l’été 2017 à l’auditorium de l’Escale à Tournefeuille pour le label Indesens.

Vincent Lucas fut un des plus jeunes flûtistes admis à l’unanimité au concours d’entrée du CNSM de Paris. A 17 ans il remporte le Premier Prix du concours "Concertino Pragua". Après cinq années à l’Orchestre du Capitole de Toulouse, il intègre six ans durant l’Orchestre philharmonique de Berlin, puis est nommé première flûte solo à l’Orchestre de Paris en septembre 1994. Il enseigne comme professeur assistant au CNSMD de Paris et il est professeur principal au CRR de Paris, ainsi que professeur honoraire au College of Music Toho Gakuen à Tokyo.
Vincent Lucas a réalisé plusieurs enregistrements sous le label Indésens : Musique française pour flûte et piano et autour des compositeurs Poulenc, Saint-Saëns, Dutilleux, Enesco, Français, Debussy ainsi qu’un CD pour flûte seule.

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerti pour flûte opus X, n°3 et 5

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Suite en Si

Alessandro Scarlatti (1660-1725)
Concerto grosso n°1 en Fa mineur
Concerto grosso n°2 en Do mineur


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Vivaldi & Bach


Réservation Impossible
3 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
4 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Le Phare - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
18 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Réservation Impossible
20 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Flûte, Vincent Lucas
Violon et direction, Gilles Colliard


Vivaldi est irascible et colérique ! Il faut le comprendre, il dirige un théâtre à Venise… Au 18ème siècle comme aujourd’hui, il faut payer ses charges, et pour y parvenir, il faut remplir la salle. Il faut plaire au Public, sans renoncer à faire des choses nouvelles. Voilà une équation éternelle. A Venise le Public se lasse vite. Il faut composer sans cesse et faire du neuf avec du vieux. Alors c’est vrai, certains des concerti de Vivaldi se ressemblent parfois. De là à dire comme Stravinsky que Vivaldi a composé 600 fois le même concerto, il y a un pas que nous ne ferons pas ! La chance de Vivaldi, c’est d’avoir dirigé la musique à l’Ospedale della Pietà. Il y dispose d’un orchestre de jeunes filles toutes bien formées à la musique, ce qui lui permet d’expérimenter sans cesse. Sa musique est d’une énergie et d’une gaité folles et ne trahit en rien son mauvais caractère. Vivaldi est une « star » avant la lettre, et c’est ce qui causera sa perte. Certain de trouver la gloire à Vienne, il quitte Venise, pensant pouvoir encore améliorer sa situation matérielle. Hélas, il y mourra dans le dénuement, triste fin pour ce virtuose du violon dont l’influence aura été considérable, y compris auprès de Bach qui lui empruntera certains thèmes instrumentaux. La Suite en Si de Bach est célèbre pour sa « badinerie » et vous connaissez forcément ce thème. Les autres mouvements sont tout aussi dignes d’intérêt, et l’œuvre fait partie du répertoire de tous les grands flûtistes. C’est notre ami Vincent Lucas, aujourd’hui flûte solo de l’Orchestre de Paris, après l’avoir été à la Philharmonie de Berlin, qui vous interprétera ces concerti que nous avons enregistrés avec lui à l’été 2017 à l’auditorium de l’Escale à Tournefeuille pour le label Indesens.

Vincent Lucas fut un des plus jeunes flûtistes admis à l’unanimité au concours d’entrée du CNSM de Paris. A 17 ans il remporte le Premier Prix du concours "Concertino Pragua". Après cinq années à l’Orchestre du Capitole de Toulouse, il intègre six ans durant l’Orchestre philharmonique de Berlin, puis est nommé première flûte solo à l’Orchestre de Paris en septembre 1994. Il enseigne comme professeur assistant au CNSMD de Paris et il est professeur principal au CRR de Paris, ainsi que professeur honoraire au College of Music Toho Gakuen à Tokyo.
Vincent Lucas a réalisé plusieurs enregistrements sous le label Indésens : Musique française pour flûte et piano et autour des compositeurs Poulenc, Saint-Saëns, Dutilleux, Enesco, Français, Debussy ainsi qu’un CD pour flûte seule.

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerti pour flûte opus X, n°3 et 5

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Suite en Si

Alessandro Scarlatti (1660-1725)
Concerto grosso n°1 en Fa mineur
Concerto grosso n°2 en Do mineur


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Vivaldi & Bach


Réservation Impossible
3 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
4 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Le Phare - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
18 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Réservation Impossible
20 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Flûte, Vincent Lucas
Violon et direction, Gilles Colliard


Vivaldi est irascible et colérique ! Il faut le comprendre, il dirige un théâtre à Venise… Au 18ème siècle comme aujourd’hui, il faut payer ses charges, et pour y parvenir, il faut remplir la salle. Il faut plaire au Public, sans renoncer à faire des choses nouvelles. Voilà une équation éternelle. A Venise le Public se lasse vite. Il faut composer sans cesse et faire du neuf avec du vieux. Alors c’est vrai, certains des concerti de Vivaldi se ressemblent parfois. De là à dire comme Stravinsky que Vivaldi a composé 600 fois le même concerto, il y a un pas que nous ne ferons pas ! La chance de Vivaldi, c’est d’avoir dirigé la musique à l’Ospedale della Pietà. Il y dispose d’un orchestre de jeunes filles toutes bien formées à la musique, ce qui lui permet d’expérimenter sans cesse. Sa musique est d’une énergie et d’une gaité folles et ne trahit en rien son mauvais caractère. Vivaldi est une « star » avant la lettre, et c’est ce qui causera sa perte. Certain de trouver la gloire à Vienne, il quitte Venise, pensant pouvoir encore améliorer sa situation matérielle. Hélas, il y mourra dans le dénuement, triste fin pour ce virtuose du violon dont l’influence aura été considérable, y compris auprès de Bach qui lui empruntera certains thèmes instrumentaux. La Suite en Si de Bach est célèbre pour sa « badinerie » et vous connaissez forcément ce thème. Les autres mouvements sont tout aussi dignes d’intérêt, et l’œuvre fait partie du répertoire de tous les grands flûtistes. C’est notre ami Vincent Lucas, aujourd’hui flûte solo de l’Orchestre de Paris, après l’avoir été à la Philharmonie de Berlin, qui vous interprétera ces concerti que nous avons enregistrés avec lui à l’été 2017 à l’auditorium de l’Escale à Tournefeuille pour le label Indesens.

Vincent Lucas fut un des plus jeunes flûtistes admis à l’unanimité au concours d’entrée du CNSM de Paris. A 17 ans il remporte le Premier Prix du concours "Concertino Pragua". Après cinq années à l’Orchestre du Capitole de Toulouse, il intègre six ans durant l’Orchestre philharmonique de Berlin, puis est nommé première flûte solo à l’Orchestre de Paris en septembre 1994. Il enseigne comme professeur assistant au CNSMD de Paris et il est professeur principal au CRR de Paris, ainsi que professeur honoraire au College of Music Toho Gakuen à Tokyo.
Vincent Lucas a réalisé plusieurs enregistrements sous le label Indésens : Musique française pour flûte et piano et autour des compositeurs Poulenc, Saint-Saëns, Dutilleux, Enesco, Français, Debussy ainsi qu’un CD pour flûte seule.

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerti pour flûte opus X, n°3 et 5

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Suite en Si

Alessandro Scarlatti (1660-1725)
Concerto grosso n°1 en Fa mineur
Concerto grosso n°2 en Do mineur


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Vivaldi & Bach


Réservation Impossible
3 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
4 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Le Phare - Tournefeuille (31)

Réservation Impossible
18 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Réservation Impossible
20 juin 2019 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines - Toulouse (31)

Flûte, Vincent Lucas
Violon et direction, Gilles Colliard


Vivaldi est irascible et colérique ! Il faut le comprendre, il dirige un théâtre à Venise… Au 18ème siècle comme aujourd’hui, il faut payer ses charges, et pour y parvenir, il faut remplir la salle. Il faut plaire au Public, sans renoncer à faire des choses nouvelles. Voilà une équation éternelle. A Venise le Public se lasse vite. Il faut composer sans cesse et faire du neuf avec du vieux. Alors c’est vrai, certains des concerti de Vivaldi se ressemblent parfois. De là à dire comme Stravinsky que Vivaldi a composé 600 fois le même concerto, il y a un pas que nous ne ferons pas ! La chance de Vivaldi, c’est d’avoir dirigé la musique à l’Ospedale della Pietà. Il y dispose d’un orchestre de jeunes filles toutes bien formées à la musique, ce qui lui permet d’expérimenter sans cesse. Sa musique est d’une énergie et d’une gaité folles et ne trahit en rien son mauvais caractère. Vivaldi est une « star » avant la lettre, et c’est ce qui causera sa perte. Certain de trouver la gloire à Vienne, il quitte Venise, pensant pouvoir encore améliorer sa situation matérielle. Hélas, il y mourra dans le dénuement, triste fin pour ce virtuose du violon dont l’influence aura été considérable, y compris auprès de Bach qui lui empruntera certains thèmes instrumentaux. La Suite en Si de Bach est célèbre pour sa « badinerie » et vous connaissez forcément ce thème. Les autres mouvements sont tout aussi dignes d’intérêt, et l’œuvre fait partie du répertoire de tous les grands flûtistes. C’est notre ami Vincent Lucas, aujourd’hui flûte solo de l’Orchestre de Paris, après l’avoir été à la Philharmonie de Berlin, qui vous interprétera ces concerti que nous avons enregistrés avec lui à l’été 2017 à l’auditorium de l’Escale à Tournefeuille pour le label Indesens.

Vincent Lucas fut un des plus jeunes flûtistes admis à l’unanimité au concours d’entrée du CNSM de Paris. A 17 ans il remporte le Premier Prix du concours "Concertino Pragua". Après cinq années à l’Orchestre du Capitole de Toulouse, il intègre six ans durant l’Orchestre philharmonique de Berlin, puis est nommé première flûte solo à l’Orchestre de Paris en septembre 1994. Il enseigne comme professeur assistant au CNSMD de Paris et il est professeur principal au CRR de Paris, ainsi que professeur honoraire au College of Music Toho Gakuen à Tokyo.
Vincent Lucas a réalisé plusieurs enregistrements sous le label Indésens : Musique française pour flûte et piano et autour des compositeurs Poulenc, Saint-Saëns, Dutilleux, Enesco, Français, Debussy ainsi qu’un CD pour flûte seule.

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerti pour flûte opus X, n°3 et 5

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Suite en Si

Alessandro Scarlatti (1660-1725)
Concerto grosso n°1 en Fa mineur
Concerto grosso n°2 en Do mineur


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Les Quatre Saisons


Réservation Impossible
21 juillet 2019 > De 20h30 à 21h30 > Ciné-théâtre Vauban - Port-Vendres (66)

Violon, Gilles Colliard

On a peine à croire que les Quatre Saisons aujourd’hui si célèbres seront oubliées pendant deux siècles, comme toute l’œuvre de Vivaldi et qu’il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour qu’enfin on sorte ces quatre concerti des oubliettes de l’Histoire !

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Les Quatre Saisons

Evariste F. Dall’Abaco (1675-1742)
Sonate d’église opus 2 n°3

Pietro Locatelli (1695-1764)
Concerto grosso opus 1 n°3

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto grosso alla rus­tica

INFORMATION / RÉSERVATION
Auprès du Port-Vendres Festival au 06 37 13 48 32
Auprès de l’office du tou­risme de Port-Vendres au 04 68 82 07 54
Tarif plein : 15 €
Tarif réduit (moins de 16 ans) : 12 €


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr
Orchestre de Chambre de Toulouse - Directeur Musical : Gilles Colliard

Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  • Tableaux d’une exposition 

    Moussorgski


Réservation Impossible
15 octobre 2019 > De 20h30 à 21h30 > Ciné-théâtre Vauban - Port-Vendres (66)

Une réputation de « sauvage » incapable d’autre chose que de « divagations musicales », voilà Moussorgski selon les critiques de son époque ! Ce poète, car c’en est un, sera réhabilité par la postérité. Fervent défenseur de la musique russe il est un digne représentant de ce que nous nommons « l’âme russe » qui reste si mystérieuse pour les occidentaux.

Max Bruch (1838-1920)
Sérénade sur des mélo­dies sué­doi­ses

Modeste Moussorgski (1839-1881)
Tableaux d’une expo­si­tion (ver­sion cordes)

Alexander Borodine (1833-1887)
Nocturne

Anatoli Liadov (1855-1914)
Sarabande

Nikolaï Rimsli-Korsakov (1844-1908)
Allegro

INFORMATION / RÉSERVATION
Auprès du Port-Vendres Festival au 06 37 13 48 32
Auprès de l’office du tou­risme de Port-Vendres au 04 68 82 07 54
Tarif plein : 15 €
Tarif réduit (moins de 16 ans) : 12 €


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr