Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Telemann, Haendel, la trompette baroque, Serge Tizac


19 décembre 2009 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium St Pierre des Cuisines - Toulouse

20 décembre 2009 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium St Pierre des Cuisines - Toulouse

22 décembre 2009 > De 20h30 à 22h00 > Le Phare - Tournefeuille

> Trompette : Serge Tizac

> Georg Philipp Telemann (1681-1767) : Concerto pour trompette

> Georg Philipp Telemann (1681-1767) : Double concerto pour violon et trompette.

> Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : Concerto pour trompette et cordes en sol mineur .

> Arcangelo Corelli (1653-1713) : Concerto pour la nuit de Noël

Pour fêter Noël avec éclat, l’Orchestre a décidé d’invi­ter le plus éclatant de tous les ins­tru­ments : la trom­pette baro­que, ou encore trom­pette natu­relle.

Dans la famille des cui­vres, c’est la ten­sion élastique des lèvres de l’exé­cu­tant qui pro­duit le son en met­tant en vibra­tion la colonne d’air. La lon­gueur du tuyau déter­mine le son fon­da­men­tal et en modi­fiant la ten­sion de ses lèvres, l’inter­prète par­vient à isoler telle ou telle fré­quence.

Avec les cui­vres baro­ques, pas de pis­tons pour allon­ger ou rac­cour­cir arti­fi­ciel­le­ment la lon­gueur du tuyau ! Georg Philipp Telemann, qui fut l’un des plus pro­li­fi­ques com­po­si­teurs avec une cen­taine de concer­tos, près de cent vingt suites d’orches­tres (Bach n’en com­po­sera que 4 !!!), et d’innom­bra­bles sona­tes, ne pou­vait man­quer d’écrire pour cet ins­tru­ment brillan­tis­sime qu’est la trom­pette. Son concerto pour trom­pette et cordes en ré majeur est une musi­que éclatante, dans laquelle Telemann se montre déjà annon­cia­teur du clas­si­cisme de Haydn.

Serge Tizac est un vir­tuose de ces trom­pet­tes natu­rel­les et il sait en tirer toutes les cou­leurs, bien plus cha­leu­reu­ses que celles des trom­pet­tes à pis­tons.


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr