Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  • Direction, Gilles Colliard 

    SCHUBERT & GADE


20 septembre 2016 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille

21 septembre 2016 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille

22 septembre 2016 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium St-Pierre-des-Cuisines - Toulouse

23 septembre 2016 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium St-Pierre-des-Cuisines - Toulouse

Franz Schubert (1797-1828)
Rosamunde

Niels Gade (1817-1890)
Novelette opus 58

Au début du XIXe siècle, le Romantisme suc­cède
au Classicisme et marque le retour triom­phant du
sen­ti­ment en musi­que. Après l’élégance des formes
voulue par les clas­si­ques, les com­po­si­teurs nous
par­lent d’eux, ce qui est nou­veau. "Ce que j’ai en moi
je le livre tel quel, un point c’est tout !" écrit Schubert
dans son jour­nal. Désormais indé­pen­dants, les com­po­si­teurs
s’affran­chis­sent des "com­man­des" de leurs employeurs pour
nous offrir des musi­ques plus inti­mes. Intimité, voilà le
maître mot pour la musi­que de Schubert. Et pour l’inter­prète,
voilà la dif­fi­culté. Comment expri­mer la sen­si­bi­lité exa­cer­bée
de l’auteur sans en faire trop ? Rosamunde est un qua­tuor "tendre",
tout en déli­ca­tesse, et les tour­ments du com­po­si­teur s’y
expri­ment avec rete­nue. A noter que c’est l’unique qua­tuor de
Schubert qui sera édité et inter­prété de son vivant ! A côté des
com­po­si­teurs les plus connus comme Schubert nous aimons vous
faire décou­vrir des auteurs moins célè­bres. Niels Gade est sans
conteste l’un des plus grands auteurs danois. Il envoie sa pre­mière
sym­pho­nie à Mendelssohn qui est enthou­siasmé et décide de la créer
dès 1843 alors qu’à Copenhague Niels Gade ne par­vient pas à la faire jouer !
Nul n’est pro­phète en son pays... La Novelette que nous vous pro­po­sons est
dans l’esprit des gran­des séré­na­des pour cordes que nous offri­ront à la fin
du siècle les Dvorak, Suk ou encore Tchaïkovsky.


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent
Suivant

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr