Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Mozart


Réservation Impossible
3 décembre 2017 > De 17h00 à 18h00 > L'Escale - Tournefeuille

Réservation Impossible
4 décembre 2017 > De 20h30 à 21h30 > L'Escale - Tournefeuille

Réservation Impossible
14 décembre 2017 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines

Réservation Impossible
15 décembre 2017 > De 20h30 à 21h30 > Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines

Violon et direction, Gilles Colliard

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto pour violon n°1 en Si bémol
Concerto pour violon n°2 en Ré
Rondo pour violon
Symphonie n°1

Il faut bien s’en convain­cre, Wolfgang Amadeus Mozart n’est pas le com­po­si­teur galant et tou­jours aima­ble qu’on ima­gine : "Il y a telle petite phrase de Mozart que je n’aime­rais pas ren­contrer la nuit au fond d’un bois" écrira le com­po­si­teur Reynaldo Hahn.
Sa vie, comme sa musi­que, témoi­gnent des dif­fi­cultés de son exis­tence, du trou­ble qui le tient lorsqu’il se sent enfermé à Salzbourg... "A Salzbourg, je ne sais pas qui je suis, je suis tout, et aussi par­fois rien du tout"...
L’humi­lia­tion : "Ceux qui ne savaient rien de moi m’ont regardé d’une façon tota­le­ment risi­ble". La fierté : "Si vous vou­liez bien écrire au prince Zeil, j’en serais très heu­reux. Mais sur­tout pas ram­pant ! Je ne puis souf­frir cela !" L’ennui : "Je vous jure sur mon hon­neur que je ne peux souf­frir ni Salzbourg ni ses habi­tants - leur lan­gage, leurs maniè­res de vivre me sont insup­por­ta­bles"... et bien d’autres sen­ti­ments encore !
Mozart est trop com­plexe pour se lais­ser enfer­mer en quel­ques phra­ses. L’expres­sion élégante des concer­tos pour violon recou­vre la vio­lence des sen­ti­ments. Mozart avance masqué et ne se dévoile que si on l’écoute.


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr