Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Marin Marais, la Viole de gambe


22 mai 2015 > De 20h30 à 22h00 > Pamiers

Gilles Colliard, violon
Anne Gaurier, Viole de gambe
Samuel Crowther, Continuo

Marin Marais (1656-1728)
Sonnerie de Sainte Geneviève du Mont de Paris
La Guitare suite VII en Sol majeur
L’Arabesque
Karl Friedrich Abel (1723-1787)
Suite en Ré mineur pour viole de gambe solo
Dietrich Buxtehude (1637-1707)
Sonate en trio opus 1 n° 3 en La mineur, BuxWV 254
Jean Sébastien Bach (1685-1750)
Sonate en Sol majeur pour viole de gambe et continuo BWV 1027

Dans son ouvrage polé­­mi­­que, « Défense de la basse de viole », publié en 1740, Hubert le Blanc com­­pare Marin Marais à son jeune contem­­po­­rain Antoine Forqueray, sur­­nom­­mant le pre­­mier l’Ange de la viole, et le second le Diable !
C’est que la carac­­té­­ris­­ti­­que prin­­ci­­pale de Marais est de ne jamais lais­­ser son incroya­­ble vir­­tuo­­sité pren­­dre le pas sur les émotions qu’il veut trans­­met­­tre.
Pur repré­­sen­­tant du style fran­­çais qui s’oppose à l’époque au style ita­­lien qui déferle sur l’Europe, Marais doit sa renais­­sance actuelle au film « Tous les Matins du Monde » qui nous a permis de redé­­cou­­vrir cette musi­­que sublime.
Quel cinéaste rendra la même jus­­tice à Buxtehude, pour l’ensei­­gne­­ment duquel le jeune Jean-Sébastien Bach ira à pied d’Arnstadt à Lübeck soit plus de 400 km ?
Schütz, Buxtehude, Bach… c’est la colonne ver­­té­­brale du « baro­­que alle­­mand », le tronc prin­­ci­­pal qui don­­nera le « la » de l’iden­­tité musi­­cale ger­­ma­­ni­­que.
Les solis­­tes de l’Orchestre de Chambre de Toulouse vous invi­­tent à décou­­vrir les oeu­­vres les plus emblé­­ma­­ti­­ques jamais écrites pour la Viole de gambe.


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS
août 2019 :

Rien pour ce mois

juillet 2019 | septembre 2019





Conception, réalisation
kayaweb.fr