Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    L’Art de la Danse - Concert du marché


Réservation Impossible
10 janvier 2016 > De 11h00 à 12h00 > L'Escale de Tournefeuille

Henry Purcell (1659-1695)
Chaconne
Georg Philipp Telemann (1681-1767)
Gavotte en rondeau
Marin Marais (1656-1728)
Trois danses
Jean Sébastien Bach (1685-1750)
Deux menuets
André Cardinal Destouches (1672-1749)
Chaconne
Franz Schubert (1797-1828)
Menuets et danses allemandes
Carl Nielsen (1865-1931)
Intermezzo
A. Dvorak (1841-1904)
Deux Valses
Gustav Holst (1874-1934)
Jig & Dargason

La musi­­que baro­­que s’étend sur près de deux siè­­cles : de 1550 à 1750 envi­­ron. Sa pre­­mière source d’ins­­pi­­ra­­tion est la Danse. On y trouve de nom­­breu­­ses danses, aujourd’hui oubliées. Des mou­­ve­­ments du corps (la Danse), aux mou­­ve­­ments de nos humeurs, il n’y a qu’un pas que les com­­po­­si­­teurs baro­­ques fran­­chi­­ront rapi­­de­­ment. On dit que la musi­­que baro­­que est la musi­­que des Passions car elle met en musi­­que les "mou­­ve­­ments", les affec­­tions ou "affects" de l’esprit humain. C’est à l’époque baro­­que qu’on invente en Italie la famille des vio­­lons qui com­­prend du plus petit au plus gros le violon, l’alto, le vio­­lon­­celle et la contre­­basse. Ces quatre ins­­tru­­ments de la même famille étant de plus en plus gros, on peut y poser des cordes de plus en plus lon­­gues. Ils font donc des sons de plus en plus graves. Vers 1750, on se lasse de l’exu­­bé­­rance de la musi­­que baro­­que, au point que le phi­­lo­­so­­phe Jean-Jacques Rousseau écrira dans son dic­­tion­­naire de musi­­que : "Musique baro­­que : musi­­que dont le chant est dur et peu natu­­rel". C’est à partir de 1750 que s’ins­­talle un nou­­veau style, le Classicisme, qui va rem­­pla­­cer l’esthé­­ti­­que baro­­que. La musi­­que clas­­si­­que atta­­che plus d’impor­­tance à la forme de la musi­­que et met en avant la mélo­­die. Après 1800 et jusqu’au début du XXème siècle, les sen­­ti­­ments revien­­nent en musi­­que : ce sera le Romantisme. A partir de 1930, il y a tant de cou­­rants musi­­caux dif­­fé­­rents que les musi­­co­­lo­­gues par­­lent de musi­­que "moderne" sans pou­­voir pré­­ci­­ser davan­­tage l’éventuel socle commun de ces musi­­ques.
Fourni par Traduction


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr