Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Joplin, la musique de l’Amérique


12 juin 2015 > De 21h00 à 22h30 > Vieille-Toulouse

Scott Joplin (1868-1917) Quatre Ragtime
Trois Ragtime Samuel Barber (1910-1981) Adagio
Anton Dvorak (1841-1904) Bagatelle en la mineur
Leroy Anderson (1908-1975) Sérénade
John Corigliano (1938-) Voyage
Charles Ives (1874-1954) Hymn

Le cœur de l’Amérique bat au rythme du Gospel !
Qui pourra mesu­­rer l’influence des chants des escla­­ves, de tous ces « blues » qui ont fondé une iden­­tité musi­­cale bien spé­­ci­­fi­­que à l’Amérique du Nord ?
L’Amérique a le sens du rythme, c’est une cer­­ti­­tude, et les rag­­ti­­mes de Scott Joplin, pia­­niste noir dans une Amérique ségré­­ga­­tion­­niste, en appor­­tent l’éclatante démons­­tra­­tion. L’adagio de Samuel Barber est uni­­ver­­sel­­le­­ment célè­­bre depuis qu’il a servi à l’écran le film Platoon.
Qui après l’avoir entendu pourra penser que les amé­­ri­­cains sont super­­­fi­­ciels ?
Corigliano, Ives, et Anderson, chacun à leur manière nous offrent un aperçu de cette sen­­si­­bi­­lité amé­­ri­­caine.
Dvorak s’est invité à la fête bien qu’il soit né en Bohême. Mais il est le plus amé­­ri­­cain de tous les com­­po­­si­­teurs euro­­péens, ayant rendu un vibrant hom­­mage au Nouveau Monde dans une sym­­pho­­nie célè­­bre et ayant dirigé le Conservatoire et le Philharmonique de New-York.


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent
Suivant

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr