Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Haydn - Du baroque au classique


Réservation Impossible
16 octobre 2014 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium de la mairie - Balma (31)

Direction, Gilles Colliard

Joseph Haydn (1732-1809)
Symphonie n° 26
François Joseph Gossec (1734-1829)
Suite de Noël
WA. Mozart (1756-1791)
Symphonie n° 1
Joseph Haydn (1732-1809)
Symphonie n° 44

Sans Joseph Haydn, la sym­pho­nie clas­si­que aurait-elle vu le jour ?
Ce com­po­si­teur né en 1732 en pleine époque baro­que sera l’un des meilleurs pro­mo­teurs du nou­veau lan­gage musi­cal qui s’ins­talle : le clas­si­cisme qui se déve­loppe de 1750 à 1800 envi­ron.
Après l’exu­bé­rance baro­que, on cher­che désor­mais en musi­que plus d’élégance et de rete­nue dans l’expres­sion des sen­ti­ments.
De là à faire « creux », il n’y a qu’un pas que nombre de com­po­si­teurs moins talen­tueux feront sans se poser plus de ques­tions.
Qui se sou­vien­drait de Salieri sans le film de Milos Forman ?
Mais Haydn, et après lui Mozart, évitent cet écueil du for­ma­lisme, trou­vant l’expres­sion la plus déli­cate pour des émotions pour­tant par­fois vio­len­tes.
Gossec fait partie de ceux qui méri­tent d’être encore aujourd’hui écoutés. Chez lui aussi la forme n’ôte rien au fond, sans doute parce que comme Haydn il est en quel­que sorte « à cheval » entre baro­que et clas­si­cisme.
Haydn, Mozart, Beethoven…voilà la tri­lo­gie vien­noise qui sauve le clas­si­cisme de l’oubli.
Sans eux il est pro­ba­ble que ce style par­ti­cu­lier n’eut pas duré les 50 ans de sa déjà bien courte vie !

Réservations par e-mail auprès de Génération Culture : generation.culture gmail.com

A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr