Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Haendel & Corelli


Réservation Impossible
9 janvier 2015 > De 21h00 à 22h30 > Chapeau rouge - Espace Saint Cyprien - Toulouse (31)

Georg Philip Haendel (1685-1759)
Concerto grosso op 6 n° 6 en sol mineur
Arcangelo Corelli (1653-1713)
concerto grosso op 6 n° 1 en Ré
Georg Philip Haendel (1685-1759)
concerto grosso op 6 n° 7 en Si b
Domenico Scarlatti (1685-1757)
Sinfonia 3-5-1
Arcangelo Corelli (1653-1713)
concerto grosso op 6 n°9 en Fa.
Georg Philip Haendel (1685-1759)
Concerto grosso op 6 n° 4 en La min

Haendel est un per­son­nage étonnant.
Voilà un « alle­mand », qui sera natu­ra­lisé « anglais » et qui est sans doute le plus « ita­lien » des com­po­si­teurs ger­ma­ni­ques. Beethoven disait de lui qu’il était le plus grand des com­po­si­teurs.
Virtuose des ins­tru­ments à cla­vier, il sera joué pen­dant tout le 19ème siècle alors que les Bach, Telemann et consorts tom­be­ront dans l’oubli pour 200 ans ! Sans doute le doit-il à ses musi­ques de plein air, Water Music et Fire Music, qui se prê­tent si bien à toutes les fêtes.
Corelli quant à lui, est réputé d’abord comme vio­lo­niste et chef d’orches­tre. Il lui arrive de diri­ger des orches­tres de 150 musi­ciens.
Le com­po­si­teur est pour­tant d’impor­tance dans l’évolution du lan­gage musi­cal : concerto grosso, concerto…Corelli est l’un des maî­tres, l’un des « inven­teurs ».
Il aura de très nom­breux élèves dont cer­tains devien­dront comme leur pro­fes­seur des vio­lo­nis­tes vir­tuo­ses et com­po­si­teurs, en par­ti­cu­lier l’incroya­ble Locatelli dont la vir­tuo­sité des concer­tos pour violon sur­passe celle du célè­bre Paganini.


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr