Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Haendel


15 novembre 2011 > De 20h30 à 22h00 > Le Phare - Tournefeuille

16 novembre 2011 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium St-Pierre-des-Cuisines - Toulouse

17 novembre 2011 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium St-Pierre-des-Cuisines - Toulouse

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)
Air « Empio, dirò tu sei », Air « Domerò la tua fierezza »,
Air « Va tacito e nascosto », extraits de Giulio Cesare in Egitto
Air « Fammi combattere », extrait de Orlando
Air « Cara sposa », extrait de Rinaldo
Air « Ombra mai fu », extrait de Serse
Concerti grossi opus 6 n°1 et n°8

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Air « Va, va, l’error », extrait de Mitridate, Re di Ponte
« Sechs Landlerische » pour orchestre à cordes KV 606

Haendel (1685-1759) est l’exact contem­po­rain de Bach (1685-1750), mais sa démar­che comme son destin sont en tous points oppo­sés. Né alle­mand, dans une famille qui ne compte pas de musi­cien, il mourra anglais, après avoir cons­truit sa car­rière mais aussi son talent en Italie grâce au théâ­tre ! Ce jeune homme de 17 ans qui s’ennuie comme titu­laire de l’orgue de Halle, sa ville natale, part tout d’abord à Hambourg, espé­rant trou­ver dans une ville plus grande l’occa­sion d’exer­cer son talent de com­po­si­teur. De ces années res­tent des opéras mala­droits qui connu­rent malgré tout un cer­tain
succès local.
Mais c’est en Italie à partir de 1706 qu’Haendel trouve pro­gres­si­ve­ment son style : il devient, et res­tera, le plus latin des com­po­si­teurs ger­ma­ni­ques. Contre tout pro­nos­tic, l’Italie l’accueille et le révèle à lui-même : en plus de l’art musi­cal, elle lui apprend à gérer adroi­te­ment sa car­rière, ce à quoi il excelle. Et c’est ainsi que, devenu célè­bre, il choi­sira de retour­ner en Allemagne à la cour de Hanovre, dont le prince est héri­tier puta­tif de la cou­ronne d’Angleterre !
Ambitieux et conqué­rant, Haendel a des colè­res qui res­te­ront célè­bres ! Mais cet ours mal léché, ce soli­taire à qui on ne trouve nulle aven­ture galante alors qu’il évolue dans un uni­vers de séduc­tion, est aussi un ami fidèle qui se tient informé du moin­dre événement fami­lial malgré l’éloignement du pays natal.

Guillaume Figiel Delpech, contre ténor
Originaire de Bordeaux, Guillaume Figiel Delpech décou­vre la musi­que à 7 ans en entrant au Conservatoire de Bordeaux en classe de violon, il y étudiera ensuite le violon alto et la gui­tare clas­si­que.

Il entre en 2003 dans la classe de chant de Jacques Schwarz au CRR (Bordeaux puis Toulouse en 2004). En 2007, il rejoint la classe d’Étude du Style Vocal du dépar­te­ment de musi­que ancienne du CRR de Toulouse sous l’égide de Jérôme Corréas. Il a par­ti­cipé à l’enre­gis­tre­ment de l’inté­gral des Lamentatio de Constanzo Festa (Arion) encensé en 2008 par la cri­ti­que.
Il est titu­laire d’un Prix de chant et d’un Prix d’Étude du Style Vocal du dépar­te­ment de musi­que ancienne, du CRR


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

  • SAISON 2019/2020

    ⚪ OUVERTURE DE LA BILLETTERIE le jeudi 9 MAI 2019. Téléchargez le for­­mu­­laire d’abon­­ne­­ment et le pro­­gramme dans la colonne de droite.
    » Lire la suite...
L'AGENDA DES CONCERTS
août 2019 :

Rien pour ce mois

juillet 2019 | septembre 2019





Conception, réalisation
kayaweb.fr