Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  • Directeur Musical et violon solo 

    Gilles Colliard


Soliste, chef d’orchestre, compositeur et pédagogue, Gilles Colliard est un musicien à multiples facettes.

Né en Suisse, Gilles Colliard étudie au Conservatoire de Musique de Genève avec Jean-Pierre Wallez où il obtient un pre­mier prix de vir­tuo­sité. Il se per­fec­tionne auprès de Tibor Varga et, paral­lè­le­ment, se spé­cia­lise dans l’inter­pré­ta­tion du réper­toire baro­que sur ins­tru­ment d’époque. De 1996 à 2004, Christophe Coin l’invite à le rejoin­dre en tant que violon solo pour de nom­breu­ses tour­nées où il joue sur les plus gran­des scènes inter­na­tio­na­les en soliste et en cham­briste. Directeur artis­ti­que du Département de Musique Ancienne au CRR de Toulouse, pro­fes­seur de violon dans ce même établissement ainsi qu’au CESMD, pre­mier violon du qua­tuor Ravel, il est depuis 2004 direc­teur musi­cal de l’Orchestre de Chambre de Toulouse.

Régulièrement invité à par­ti­ci­per à des fes­ti­vals (Casals, Montreux, Berlin, Santander...), il se pro­duit à Paris (Châtelet), Tokyo (Kyoi Hall), Londres (Queen Elisabeth Hall), Moscou (Conservatoire Tchaïkovsky), Berlin (kl. Philarmonie), Genève (Victoria Hall).

Gilles Colliard s’inté­resse à tous les réper­toi­res. Il inter­prète les concer­tos de Brahms, Beethoven , Bartok, Tchaïkovsky, Paganini, Mendelssohn... avec des orches­tres tels que le London Soloist Chamber Orchestra, l’Orchestre de la Suisse Romande, le Concentus Hungaricus de Budapest, l’Orchestre de Caroline du Nord, l’Orchestre Philarmonique de Bohème, etc…

En tant que chef d’orches­tre, outre le réper­toire sym­pho­ni­que (Beethoven, Brahms, Schumann, etc…, avec l’Orchestre Symphonique de Bienne, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, l’Orchestre de Chambre Leopoldinum de Wroclaw …), Gilles Colliard aime pro­po­ser des œuvres asso­ciant des chœurs. Il dirige notam­ment le Requiem de Jean Gilles à la Cathédrale Saint Etienne à Toulouse à l’occa­sion du 300ème anni­ver­saire de la mort du com­po­si­teur, l’Orféo de Monteverdi, la rap­pre­sen­ta­zione di anima e di corpo de Cavalieri, les sept der­niè­res paro­les du Christ de Haydn, le Bourgeois Gentilhomme de Lully, ainsi que plu­sieurs créa­tions contem­po­rai­nes.

Sa pas­sion pour la com­po­si­tion et son besoin d’expri­mer ses pro­pres idées musi­ca­les le pous­sent dès l’âge de 15 ans à écrire ses pre­miè­res œuvres. L’Etat et la ville de Genève finan­ce­ront un disque de ses pro­pres com­po­si­tions. Le Centre Européen de Recherche lui com­man­dera un opéra qui sera créé au grand théâ­tre de Limoges en 2002. Depuis, Gilles Colliard est sol­li­cité pour de nom­breu­ses com­po­si­tions. En 2010, Régis Pasquier crée son concerto pour violon. En novem­bre 2011, son opéra Tistou est inter­prété en France et en Espagne.

Son impor­tante dis­co­gra­phie com­prend plus de trente enre­gis­tre­ments (inté­grale des concer­tos de Haydn, Mozart, Bach, des oeu­vres pour violon seul et de nom­breu­ses créa­tions) dont plu­sieurs sont récom­pen­sés (ƒƒƒƒ Télérama, Diapason d’Or, Monde de la Musique…).

Site internet de Gilles Colliard : http://www.gilles-colliard.com/



L'ACTUALITÉ

Précédent

  • Les bureaux de l’Orchestre de Chambre de Toulouse sont ouverts du lundi au vendredi de 13h15 à 18h15 au 22 allée de Barcelone.

    » Lire la suite...
L'AGENDA DES CONCERTS
septembre 2016
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2




Conception, réalisation
kayaweb.fr