Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  • Soprano Colorature, Audrey Marchal 

    Britten


10 décembre 2013 > De 20h30 à 22h00 > L'Escale - Tournefeuille (Place de la Mairie)

11 décembre 2013 > De 20h30 à 22h00 > L'Escale - Tournefeuille (Place de la Mairie)

19 décembre 2013 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium Saint Pierre des Cuisines - Toulouse

20 décembre 2013 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium Saint Pierre des Cuisines - Toulouse

- John Ireland (1879-1962)
* Concertino pastorale

- Benjamin Britten (1913-1976)
* Les Illuminations pour soprano et orchestre (Soprano, Audrey Marchal)

- Edvard Elgar (1857-1934)
* Elegy

- Igor Stravinsky (1882-1971)
* Concerto en Ré majeur

Direction, Jean-Guy OLIVE
Soprano Colorature, Audrey MARCHAL


Signe du destin ou pas, Benjamin Britten est né le jour de la Sainte Cécile, patronne des musi­ciens. Celui qui est consi­déré comme le plus grand com­po­si­teur anglais depuis Purcell fait partie du club des enfants pro­di­ges de la musi­que : il com­pose dès l’âge de 5 ans… Pour moderne qu’elle soit, la musi­que de Britten n’oublie pour­tant pas l’har­mo­nie, ni même les bons vieux prin­ci­pes de la musi­que repré­sen­ta­tive baro­que : les « Illuminations », écrites sur des poèmes de Rimbaud sont une nou­velle illus­tra­tion de ce rap­port étroit qu’entre­tien­nent le Verbe et la Musique.
Moins aimé de Britten que Franck Bridge, John Ireland fut également son pro­fes­seur. Ce com­po­si­teur roman­ti­que et par­fai­te­ment tonal s’ins­crit dans la lignée d’Edvard Elgar avec une musi­que d’une grande ten­dresse sans aucune miè­vre­rie.
Le « Concerto en Ré pour orches­tre » de Stravinsky appar­tient aux pro­duc­tions néo-clas­si­ques du com­po­si­teur. Le souci d’élégance, cons­tant d’un bout à l’autre de la pièce, n’empê­che pas l’obses­sion ryth­mi­que de Stravinsky de se mani­fes­ter dans chaque mou­ve­ment, car pour lui, la fonc­tion de la musi­que est d’orga­ni­ser l’ordre entre l’Homme et le Temps.


Audrey Marchal, Soprano Colorature


Née à Toulouse, Audrey Marchal aborde le chant dans un opéra pour enfants pro­duit par le Théâtre du Capitole (La Nuit Bleue), où elle tient un pre­mier rôle. Elle intè­gre aus­si­tôt la Maîtrise du Capitole.
Elle est reçue dans la classe de chant d’Anne Fondeville au Conservatoire National de Région de Toulouse. Elle suivra paral­lè­le­ment ses études uni­ver­si­tai­res à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse, dont elle sort diplô­mée avec men­tion Bien, après avoir effec­tué son mémoire sur le « Trio Chef d’Orchestre / Metteur en scène / Soliste dans l’opéra ».
Suite à l’obten­tion de son Diplôme d’Etudes Musicales de chant lyri­que, elle se per­fec­tionne un an au Centre d’Art Lyrique de Méditerranée de Nice.
Passionnée par les lan­gues étrangères, elle parle anglais cou­ram­ment, ita­lien, espa­gnol, et apprend également l’alle­mand. Elle entre­tient sa for­ma­tion en théâ­tre et en danse (clas­si­que, modern jazz, danses de salon) par des cours et stages, notam­ment aux cours Florent.
Sa voix de soprano colo­ra­ture permet à Audrey Marchal d’avoir à son réper­toire les rôles d’Olympia (Offenbach), Lakmé (Delibes), Blondchen (Mozart), Fanny (Rossini) … Elle est sélec­tion­née pour par­ti­ci­per en sep­tem­bre 2012 à une mas­ter­class avec Montserrat Caballé à Saragosse, au cours de laquelle la diva com­pli­mente son « bon goût dans la manière de chan­ter » et sa « posi­tion vocale par­faite ».
Egalement atti­rée par la musi­que baro­que, elle intè­gre en 2010 le Département de Musique Ancienne de Toulouse, dirigé par Gilles Colliard, sous l’égide de Jérôme Correas ; reçue en cycle spé­cia­lisé avec men­tion TB, elle entame en 2012/2013 sa der­nière année de for­ma­tion.
Finaliste du concours de Béziers en 2009, elle obtient le 2ème prix du concours de Balaruc-les-Bains en 2010. Elle chante en soliste dans le cadre de la Maîtrise au Théâtre du Capitole (Le Petit Berger dans Tosca, Aninka dans Brundibar, Juliette Brook dans Le Petit Ramoneur), puis à l’audi­to­rium Saint-Pierre des Cuisines (Petits Opéras Joyeux), au Théâtre muni­ci­pal de Castres (La Vie Parisienne)… Elle chante également au Théâtre du Capitole et à la Halle aux Grains dans les chœurs sup­plé­men­tai­res du Théâtre du Capitole.
Depuis 2011, Audrey Marchal inter­prète en réci­tal des lieder de Schubert et Richard Strauss ainsi que de l’ora­to­rio (Bach, Haendel, Mozart, Pergolese, Stradella…). Invitée en juillet 2012 par le Festival du Comminges pour un réci­tal en duo, sa pres­ta­tion est accueillie par un grand succès. Elle inter­prète régu­liè­re­ment le rôle d’Alice dans la créa­tion d’Emmanuel Delattre et Mohamed Makni « La Molécule des Fous », comé­die lyri­que pro­gram­mée en été 2013 avec l’Orchestre Philharmonique de Tunisie


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

  • SAISON 2019/2020

    ⚪ OUVERTURE DE LA BILLETTERIE le jeudi 9 MAI 2019. Téléchargez le for­­mu­­laire d’abon­­ne­­ment et le pro­­gramme dans la colonne de droite.
    » Lire la suite...
L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr