Orchestre de Chambre de Toulouse - Site Officiel

  •  

    Bel canto


4 février 2015 > De 20h30 à 22h00 > L'Escale de Tournefeuille

5 février 2015 > De 20h30 à 22h00 > L'Escale de Tournefeuille

23 février 2015 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium St Pierre des Cuisines - Toulouse

24 février 2015 > De 20h30 à 22h00 > Auditorium St Pierre des Cuisines - Toulouse

Mezzo-Soprano, Daniela Nuzzoli
Direction, Gilles Colliard

Giacomo Puccini (1858-1924)
Chrysanthemi
Ottorino Respighi (1879-1936)
Aria pour cordes
Il Tramonto pour voix et cordes
Nino Rota (1911-1979)
Il Presepio pour voix et cordes
Concert pour cordes
Il Richiamo pour voix et cordes

Pourquoi l’Italie s’est-elle mise à chan­ter ?
Nul ne le sait. Les voya­geurs du XVIIe siècle nous racontent que dans la Venise de Vivaldi on chante à lon­gueur de jour­née, du gon­do­lier au mar­chand, dans les ruel­les, sur les places, dans les palais…
Le « Bel canto » ita­lien va se déve­lop­per dès la période baro­que, et les proues­ses des cas­trats devien­dront légen­dai­res. Improvisations voca­les, trilles, notes piquées… les tech­ni­ques époustouflantes des chan­teurs feront par­fois passer au second plan l’aspect dra­ma­ti­que du chant.
C’est ce qui signera l’arrêt de mort du « Bel Canto » au sens strict, quand les com­po­si­teurs d’opéras au XIXe siècle vou­dront remet­tre en avant la dra­ma­tur­gie.
Mais par abus de lan­gage on peut conti­nuer de parler de ce « beau chant », y com­pris pour les musi­ques roman­ti­ques de Respighi, ou pour un com­po­si­teur plus moderne comme Nino Rota célè­bre pour ses musi­ques de film. Aujourd’hui comme hier, les com­po­si­teurs ita­liens savent faire chan­ter la voix comme nuls autres.
Née à Senigallia en Italie, Daniela Nuzzoli a étudié le violon et le chant aux Conservatoires Campiani de Mantoue et Dall’Abaco de Vérone.Elle s’est per­fec­tion­née au chant clas­si­que et baro­que auprès de Raul Hernandez, Gloria Banditelli, William Matteuzzi, Hilde Zadek, Dunja Vejzovic et Gualtiero Negrini à Los Angeles.Son réper­toire compte de nom­breux rôles d’opéra (Mozart, Bellini, Donizetti, Bizet, Gounod…) et on a pu la voir à Paris dans “Iphigénie en Tauride” de Piccinni, accom­pa­gnée par l’Orchestre National de France sous la direc­tion de Enrique Mazzola.
Elle est également chan­teuse et vio­lo­niste au sein du groupe “Ensemble Dorico” qui se pro­duit dans de pres­ti­gieux fes­ti­vals ita­liens.


A L'AFFICHE
L'ACTUALITÉ

Précédent

  • SAISON 2019/2020

    ⚪ OUVERTURE DE LA BILLETTERIE le jeudi 9 MAI 2019. Téléchargez le for­­mu­­laire d’abon­­ne­­ment et le pro­­gramme dans la colonne de droite.
    » Lire la suite...
L'AGENDA DES CONCERTS




Conception, réalisation
kayaweb.fr